la documentation
l'association le musée la collection les événements la boutique l'espace d'échanges


Aloys Klein

Aloys Klein (20-10-1824 / 20-12-1908) a exercé à ROUEN (Seine-Maritime).

Aloys Klein est un musicien (organiste), un compositeur, un éditeur de musique et un revendeur d’instruments du XIXème siècle.

Né en Alsace, Aloys Klein s’installe à Rouen en 1846. Il y est appelé pour remplir, à la Maîtrise Saint-Evode, les fonctions d’instituteur primaire, de professeur de piano et d’organiste.
De 1855 à 1872, il est titulaire du grand orgue de la cathédrale.

On lui connait quelques compositions : œuvres pour piano, oratorios, Plain-chant harmonisé à l’usage du diocèse de Rouen, recueil de Noëls.
Il exerce son métier de revendeur à différentes adresses à Rouen:

1869-1888 : 65, rue Ganterie ;
1889-1891 : 65, rue Ganterie et 38, rue Grand-Pont ;
1892-1898 : 37-38, rue Grand-Pont ;
1899 à 1905 : 20, rue Jeanne d'Arc.

Aloys Klein reprend successivement la suite de la maison Charles Isidore Darré en 1869, celle de Pierre-Napoléon Jeandel en 1878.
Il associe à ses affaires ses deux neveux André et Frantz qui décèdent avant lui.
Aloys Klein cèdera son affaire à celui qui l’a remplacé à l’orgue de la cathédrale, Emilien Ledru, le 18 novembre 1905.
Aloys Klein et son magasin deviennent rapidement une institution à Rouen.
L’ancien titulaire de l’orgue fréquente les artistes en vogue, Saint-Saëns*, Massenet*, Lenepveu*  et donne des concerts dans son magasin.
La maison Klein a une démarche commerciale dont nous gardons trace au travers de nombreuses publicités.
Des récompenses lors d’expositions viennent confirmer le sérieux de la maison Klein : médaille d’argent à l’exposition de Rouen de 1884, diplôme d’honneur à l’exposition d’Évreux de 1886, médaille d’argent au Havre en 1887 et, la même année, le grade d’officier d’académie (les palmes académiques) lui est accordé.

Parmi les instruments qui nous parvenus on dénombre des harmoniums et des violons. Si les harmoniums n’ont pas encore livrés leurs secrets, les violons sont attribués à Antoine Brubach.
Ce luthier originaire des Vosges a travaillé chez Klein comme l’attestent des documents et des mentions dans les dictionnaires de références. La facture de Brubach est agréable et la sonorité de ses violons reste appréciée par les musiciens qui ont pu les jouer.
Les instruments fabriqués par Brubach ne portent pas sa signature mais l’étiquette : «A.KLEIN /Luthier à Rouen /année A /K.N°x».
On a pu penser que les modèles et outils P-N. Jeandel ont pu inspirer A. Brubach, mais les modèles Klein-Brubach ne ressemblent nullement aux modèles de P-N. Jeandel.

Plusieurs instruments nous sont connus :

Violon «pommelé»N°25 (Collection espace Musical 2013)
Violon «flammé» N°76 (Collection Espace Musical - 2007)
Violon N°104 (Collection Espace Musical - 2004)
Violon (Collection privée)
Violon (Collection privée)
Harmonium de salon (Collection espace Musical 2004)

Source : CAEM / Jacquot / Poidras / E-M. Blandin / N. Racine
Crédit photo : P. JOULAIN