la collection
l'association le musée les événements la documentation la boutique l'espace d'échanges
Viole d'amour     

Eugène Richard (07-12-1908 / 15-08-1994), Rouen (Seine-Maritime)

La viole d’amour est un instrument à cordes fabriqué dans les ateliers d’Eugène Richard au 202, rue Martainville à Rouen.
La viole d'amour (en italien : viola d'amore) est munie de sept cordes mélodiques et de cinq à sept cordes vibrantes en métal, appelées cordes sympathiques* qui passent en dessous des cordes frottées, dans le manche (sous la touche), au travers du chevalet. Elles se fixent sur le cordier de l'instrument. Ces cordes sympathiques vibrent (par sympathie, sans les toucher) dès qu'on actionne les cordes de mélodie. Les ouïes ont une forme particulière d’ « éclair ». La tête de femme aux yeux bandés garnissant la volute serait le symbole de l'amour aveugle. La viole d'amour fut très à la mode au XVIIIème siècle et au début du XXème avec le renouveau de la musique baroque.

La viole d’amour d’E. Richard comporte sept cordes mélodiques et sept cordes sympathiques. La fabrication de la viole d’amour se compose d’épicéa (table), d’érable (éclisse, manche et tête) et d’ébène (touche et cheville). L’instrument se caractérise par un travail de « marqueterie » sur le contour de la touche, de la table et du cordier ainsi que par un fond original.

L’instrument appartient à Rémi Rigollot, neveu d’Eugène Richard. Il est mis à disposition de l’Espace Musical pour les expositions, ainsi qu'une collection de miniatures.

Cinq autres instruments d’Eugène Richard nous sont connus :

Violon quinton 5 cordes (Collection Espace Musical - 2005)
Violon trapézoïdal (Collection Espace Musical - 2008)
Guitare classique décorée (Collection Espace Musical/don E. Charamon - 2009)
Mandoline plate 1936 (Collection Espace Musical/don Ch. Lenoir - 2008)
Guitare classique (Collection Espace Musical - 2007)

Source : CAEM
Crédit photo : CAEM